mardi 11 mai 2010

Lost (6x14)


Cet article contient des spoilers. J'ai donc décidé de le publier en blanc. Surlignez le texte pour pouvoir le lire.
Les passages "visibles" ne contiennent pas de spoiler (pour ceux ayant vu les 5 premières saisons).

Ça y est: le final est lancé. 5 épisodes pour conclure la série. Alors que le 6x15 sera diffusé dans la soirée, il est temps que je commente l'épisode de la semaine dernière qui, même s'il n'est pas fort en révélation, est riche en événements capitaux. Sans plus attendre... spoiler!

[D'entrée de jeu, on sent que la vitesse supérieure est enclenchée. On débute avec Jack qui se réveille directement sur Hydra Island en étant dans les vapes durant la traversé. Le final est lancé, NO TIMES!

Du côté des FSW, c'est un peu laborieux et peu passionnant je dois dire. L'épisode est centré sur Jack, sa relation avec sa sœur, et surtout Lock qui ne veut pas se faire opérer. Et quand on voit ce qui se passe sur l'île, ça ne passe carrément pas. Non seulement on s'en contrefout, mais en plus ça casse un peu le rythme des événements se déroulant sur l'île (surtout en fin d'épisode).

J'ai toujours vu une seule et unique fin à Lost: qu'ils meurent tous les uns après les autres, le dernier étant Jack, fermant l'œil lors de la dernière image, comme il l'a ouvert au premier épisode. A côté de Kate dans les grottes bien évidemment. C'est surtout pour cela (une fin "non happy-end") que les FSW ont du mal à passer, puisque j'y vois une façon détournée de ne pas assumer cette fin non heureuse, ce qui serait quand même assez sombre pour une série de l'envergure de Lost (en primetime, sur une chaîne nationale).

Après avoir revu les cages dans cet épisode (amusant) et une courte bataille Smoky/Widmore-Team, on en vient au moment où voulant prendre le sous-marin, une nouvelle fusillade éclate et Kate se prend une balle dans l'épaule. C'est à ce moment là que je me suis dit "ça y est, ils vont tous mourir". La suite de l'épisode est allé crescendo et j'en suis sorti choqué, comme beaucoup de gens je pense. Tout arrive d'un coup en un épisode. Adieu Sayid, dont la fin me semblait inévitable. Son sacrifice correspond bien à son personnage. Mais sa "transformation" reste un mystère. Lapidus se prend une porte de sous-marin en pleine tronche et le tout coule, donc même sans voir son corps, je pense pouvoir dire adieu Lapidus, tu es bien mort comme une merde. On pouvait penser s'en arrêter là, c'est déjà beaucoup, mais l'épisode a gardé le meilleur pour la fin. Le plus émouvant. Adieu Jin et Sun, il n'y avait pas d'autre façon de les faire mourir, vraiment magnifique (-ment triste). Cela m'a rappelé l'excellente maxi-série TV Harper Island lors de la mort d'un couple phare dans le même genre. Il était aussi question d'eau d'ailleurs!
Alors on peut bien commencer à remettre en question l'attitude de Jin, l'orpheline qu'ils laissent derrière, etc, mais j'ai trouvé que ça sonnait juste, dans l'esprit des personnages. Sans avion et sans sous-marin, personne ne repartira de toute façon.

L'autre point important de l'épisode est le fait que Jack a enfin compris le mode de fonctionnement de Flocke.
Après le 5x16/5x17 (seulement), j'avais développé une théorie qui avait été sujet à débat sur le forum de Panini: que le nuage soit un robot obéissant à des règles de la robotique, dans l'esprit de celles énoncées par Asimov.

1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.
2. Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.
3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la seconde loi.

Une loi zéro a été introduite dans ce raisonnement et a globalement tout changé en permettant à un robot de s'attaquer à l'homme si celui-ci met l'humanité en danger (c'est à dire la survie d'une communauté au détriment d'un individu). Une dualité qui à terme devient un paradoxe "l'homme est mauvais, doit être tué pour la survie de l'homme qu'il faut protéger".

Wikipedia propose la formulation suivante:
0. Un robot ne peut nuire à l’humanité ni, en restant passif, permettre que l’humanité souffre d’un mal.
1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger, sauf en cas de contradiction avec la Loi Zéro.
2. Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Loi Zéro ou la Première Loi.
3. Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n’est pas en contradiction avec la Loi Zéro, la Première ou la Deuxième Loi.

Quand j'ai vu la discussion entre Flocke et Jacob sur la plage, j'ai senti que Flocke voulait tuer Jacob mais n'était pas autorisé à le tuer, puisque Jacob n'était pas une menace. Mais l'envie de le tuer était cependant présente.

Les pensées de Jack dans cet épisode vont dans ce sens: Flocke ne peut les tuer car il n'y est pas autorisé, sans doute car ils ne présentent pas de menace envers lui, et aussi parce qu'ils sont des "candidats". Si la bombe a explosé, c'est la faute de Sawyer qui a tenté de la stopper mais qui en fait l'a déclenché. C'est Sawyer le responsable, pas Flocke. C'est très technique, limite à jouer sur les mots mais ça se tient. Flocke veut qu'ils s'entretuent, ça me semblait évident depuis un moment, le "partons tous ensemble main dans la main gentiment" ne tenait pas la route un instant. Surtout sachant que Jacob était le geôlier de Flocke et qu'il cherchait des candidats pour le remplacer pour ce poste. La logique voudrait que Flocke se débarrasse de tous les geôliers potentiels.

Je vois tous les perso mourir d'ici la fin, quelle impact sera aura-t-il sur le sort de Flocke, la question reste entière. Prochain sur la liste à mon avis, Hurley (Dude! il ne mérite pas ça!) et Sawyer (la pirogue, la pirogue!)... mais n'oublions pas que l'on est toujours sans nouvelle de Richard/Miles/Ben & Widmore, et que Desmond est toujours au fond de son puits. Et forcément, ça va flashouiller bientôt.
]

Un épisode chargé en action et en émotion. Ça sent la fin! Plus que 4 épisodes pour faire (espérons) toute la lumière sur la série.

Lost Untangled (un résumé totalement disjoncté) de cet épisode (With Muppets inside!) dispo ici!

Les commentaires de cet article seront spoiler-free, ne les lisez pas si vous n'avez pas vu l'épisode.

4 commentaires:

mdata91 a dit…

J'suis embêté, je voulais discuter sur l'épisode en question, mais la vision du 15 risque de biaiser mon discours :\

Sinon c'est clair que la fin de Jin & Sun est indiscutablement un des moments forts de la série. Une mort filmée avec émotion et dignité, sans voyeurisme morbide ni pathos démesuré.

Toujours une mention spéciale au génial Terry O'Quinn, avec son vrai air de méchant avant que la bombe ne saute !

yannzed a dit…

Discours biaisé ou pas, tu peux toujours exposé tes pensées du moment, qu'elles se soient révélées vraies ou fausses. ;-) (en évitant cependant d'évoquer l'épisode 16)

Mon avis concernant l'épisode de la semaine sera en ligne au plus vite, ce soir ou demain grand maximum! En effet... We have no times! Only 3 episodes left! Oh my freaking guyliner! *Yannzed en mode Chang-puppet*

Franck a dit…

Je vais essayer ;)

Concernant la nature de Dark Locke (en faisant abstraction au maximum de l'épisode de cette semaine, vade retro episodas), je ne suis pas entièrement d'accord. C'est indéniable que Jack a compris des choses à son sujet, mais je ne pense pas qu'il soit de nature mécanique. Je penche plus pour un endoctrinement, voire une manipulation mentale lui interdisant de faire des choses (après tout Dharma étudiait le lavage de cerveaux, peut être est-ce dû à des éléments de l'Ile).

En tout cas les règles sont compliquées ! Et je suis d'accord, c'est Sawyer qui a tout bousillé.

En tout cas la précision de Jack (il a confiance en John Locke, le vrai) qui tombe comme un coup de poignard est énorme et montre l'énorme cheminement qu'a accompli Jack depuis son arrivée sur l'Ile.

Pauvre Lapidus, en course avec Illana pour le Darwin Award de Lost...Il avait qu'à être gentil dans Le cobaye, tout se paie ! ;)

En tout cas au risque de passer pour une fillette, il n'y avait pas qu'Hurley qui pleurait après la mort des Kwon, moi aussi. C'est là la force des scénaristes, qui ont réussi à tisser un lien entre ces personnages et le public. Ca fait maintenant quelques années qu'on suit leurs déboires, et les voir mourir est douloureux (enfin bon en relativisant, j'étais pas non plus roulé en boule par terre).

yannzed a dit…

Je tiens à préciser que je ne suis pas non plus bloqué dans une théorie mécanique concernant le nuage. J'ai évoqué cette ancienne théorie dans cet article surtout vis-à-vis de la présence de règles, pour appuyer le fait qu'il y en avait bel et bien, comme je l'avais ressenti en fin de saison 5 lors de la discussion entre Smokey et Jacob.
Une chose est certaine, ces règles ne sont pas simples et sont la base de toute la série. Il y a également des règles qui entourent les candidats potentiels, comme celle qui les rend incapable de se blesser eux-même. Et si l'on creuse dans cette théorie, peut-être que le nuage a un peu des habitants de l'île en lui? Y aurait-il des règles à enfreindre qui autoriseraient un candidat de se blesser lui-même? Quand on voit qu'il n'y a plus que 3 épisodes et la masse de questions sans réponse, cela me laisse dubitatif quant à l'issue de la série.

Concernant Jin&Sun, je n'étais pas loin d'être en boule. ;-) Des émotions passent et c'est communicatif. Objectif accompli, cela prouve que les perso ont été bien traités. Un des meilleurs épisodes de la série que ce 15ème épisode, sans l'ombre d'un doute.